fbpx

Remplir un business model canvas : suivez le guide

La rédaction de ce document demande un minimum de préparation. Nous vous proposons de vous guider, étape par étape, pour ne rien oublier.

Sommaire :

  1. Le BMC, l’outil ultime pour dévoiler sa stratégie
  2. Les éléments à inclure dans le business model canvas
  3. Qu’avons-nous appris ?


Le BMC, l’outil ultime pour dévoiler sa stratégie

Le business model (ou modèle économique) fait partie des documents indispensables que tout entrepreneur digne de ce nom se doit de posséder. Il fournit les clés pour comprendre l’activité (ou les activités) de l’entreprise et déterminer la place de la société sur un marché ciblé. Le document revient également sur la structure de l’entreprise et sur son organisation. Le business model vous permet surtout de dévoiler votre stratégie, la façon dont vous allez gagner de l’argent, sans oublier les différents outils et ressources pour atteindre vos objectifs.

💡 Petite parenthèse : prenez garde à ne pas confondre business model et business plan. Ce dernier détaille le projet de l’entrepreneur dans les grandes largeurs, afin de lui donner une ligne de conduite. Il est surtout destiné à convaincre les investisseurs.

 Le BMC (business model canvas, également appelé « matrice d’affaires », ou encore « canevas de modèle d’affaires ») représente quant à lui un outil efficace pour illustrer le business model de votre entreprise. Vous devrez recourir à cette solution, quelle que soit la structure de votre projet (création d’entreprise, commercialisation d’un nouveau produit ou service).

L’objectif : recopier sur un tableau d’une seule page votre modèle économique ! Coûts, plan de financement de l’activité, proposition de valeur, segment de clientèle… De nombreux éléments figureront dans votre business model canvas. Le BMC fait aussi le lien entre votre idée ou solution et le problème rencontré par votre client potentiel.

Inutile de préciser que la création du BMC ne peut se faire qu’après avoir analysé en profondeur votre marché et mis en place une stratégie.

Les éléments à inclure dans le business model canvas

Nous vous conseillons de vous inspirer du modèle conçu par le théoricien des affaires Alexander Osterwalder pour construire votre BMC. Pour commencer, plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • Vous inscrire gratuitement sur LanceTonIdée et créer votre propre BMC en ligne (et profiter d’autres outils stratégiques).
  • Vous pouvez le télécharger en vous rendant sur le site web de la structure Onopia.
  • Vous avez également la possibilité de concevoir votre matrice en ligne sur la plateforme TUZZit.

Comme vous pourrez le constater, le business model canvas d’Osterwalder se compose de 9 cases : segments clients ; canaux ; offre et proposition de valeur ; relation client ; flux de revenus ; ressources clés ; structure de coûts ; activités clés ; partenaires clés. Le tout dans un ordre bien précis.

Nous vous proposons de revenir sur chaque étape (et donc sur chaque case), pour que vous puissiez compléter plus facilement votre document.

  • Segments clients. Il s’agit sans doute d’une des rubriques la plus importante de votre business model canvas. Quelle est la clientèle de votre entreprise ? Quelles sont ses attentes sur les produits ou services ? Il est possible que vous souhaitiez vous adresser à différents types de clients (B to B et B to C). D’où l’idée de construire des « segments ».
  • Offre et proposition de valeur. La solution conçue par votre entreprise est censée résoudre le problème d’un client. Pourquoi votre clientèle devrait-elle se rabattre sur votre produit ou service plutôt que sur celui du voisin ? Vous devez réfléchir aux moyens de vous démarquer de la concurrence grâce à votre offre, à votre stratégie marketing…
  • Canaux. Quels outils allez-vous privilégier en termes de communication et de distribution pour atteindre vos clients et leur présenter votre offre ? Détaillez les canaux choisis pour vendre vos produits ou services (vente en ligne, en magasin…).
  • Relation client. Dans cette case, il s’agit de s’intéresser à la relation entre l’entreprise et les « segments clients ». Quels sont les différents éléments retenus pour attirer et fidéliser la clientèle ? Une relation de proximité est indispensable pour tenir vos objectifs.
  • Flux de revenus. Parlons affaires et rentrées d’argent ! Détaillez les revenus liés à vos activités. Comment allez-vous faire payer vos clients ? Prix fixe ou prix variable ? Comptez-vous mettre en place des prix différents pour chaque segment client ? De la même façon, quelles sommes comptez-vous débourser pour chaque activité ?
  • Ressources clés. Autrement dit, les différents éléments matériels et immatériels qui seront nécessaires pour l’activité de votre entreprise (machines, logiciels, base de données, fonds…). Ils peuvent appartenir à la société ou être « récupérés » chez des partenaires. Les ressources humaines font également partie des ressources clés.
  • Activités clés. Toute activité qui fait tourner l’entreprise : fabrication et vente de produits ou services, gestion d’un site en ligne, logistique…
  • Partenaires clés. Dans le monde des affaires, il est important d’être bien entouré pour développer un projet ou étoffer son offre. Il est donc essentiel d’entretenir une relation durable avec ses partenaires (fournisseur, ancien client, etc.). Ces partenaires clés peuvent par ailleurs vous permettre d’acquérir certaines ressources.
  • Structure de coûts. Dans l’entreprise, quelles sont les activités et ressources qui sont les plus coûteuses ? Listez les coûts prioritaires et faites la distinction entre coûts variables (achat de biens, par exemple) et coûts fixes (notamment les ressources humaines).

Vous l’aurez compris, la matrice d’Alexander Osterwalder représente un formidable outil pour construire un business model canvas pertinent et complet. Évidemment, le document n’est pas figé dans le temps et peut subir quelques modifications durant le développement de votre projet.

Parce qu’il n’est pas toujours facile de se jeter à l’eau, LanceTonIdée, par la méthode Vianeo, vous vient en aide avec une solution qui fait la synthèse de différentes approches : Design Thinking, Lean Startup et Business Model Canvas.

En utilisant notre plateforme, vous aurez ainsi accès à différents outils pour développer facilement votre MVP (minimum viable product, ou produit minimum viable) et tester votre marché. Nous organisons aussi des ateliers pour nos clients afin de permettre à chaque entrepreneur d’affiner sa stratégie marché et de co-designer les business models de nouveaux produits ou services.


Télécharger mon BMC

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription est confirmée.

Ces articles peuvent m’intéresser

Identifier les opportunités avec l'étude de marché

L'exploration de marché, ça nous connait chez Vianeo et lance ton Idée ! Incontournable étape dans la création d’entreprise, la réalisation d’une étude de marché est perçue comme chronophage mais permet de s'assurer de la valeur de notre solution et de l'existence des besoins du marché. Elle peut donner des réponses lors de la création d’une entreprise, de nouveaux produits ou de services.

Lire l'article

Astuce et conseil sur le business plan

À peine débutée, l’aventure entrepreneuriale est le plus souvent immédiatement bercée par les échos de l’incontournable business plan. Tantôt outil de communication, tantôt livret stratégique, il semble aujourd’hui impossible d’envisager la création d’une entreprise sans rédiger un business plan, mais qu’en est-il réellement ? Qu’est-ce qu’un business plan concrètement ? Et comment envisager sa conception ?

Lire l'article

Comment réussir votre test marché ?

Dès lors que vous êtes porteur d’un projet d’entreprise ou d’un projet innovant, vous devez vous poser la question de sa viabilité sur le marché visé et déterminer si celui-ci répond à vos attentes. Il existe 4 axes à analyser dans une étude de marché qui vous permettront de mieux connaître votre cible et d'adapter votre solution et vos arguments de vente.

Lire l'article

Qu’avons-nous appris ?

  • Le BMC fait partie de la panoplie de l’entrepreneur. Il l’aide à résumer son modèle économique sur une seule page. L’exercice nécessite de bien connaître son marché.
  • Il est fortement recommandé de se tourner vers le modèle d’Alexander Osterwalder pour l’étape « rédaction ». Vous serez ainsi sûr de ne pas oublier les éléments fondamentaux : problème et solution, segment client, canaux de distribution, proposition de valeur, prix, revenus, etc.
  • Vianeo peut vous venir en aide au travers de sa plateforme. N’hésitez pas à contacter nos experts !

Découvre Lance ton idée


Pour apprendre à passer d’une idée à un projet viable et solide

En savoir plus

Les meilleures tips pour mener à bien mon projet

  • les derniers appels à projet
  • des conseils pour booster mon projet
  • des news entrepreneuriat

Une news par mois 100% entrepreneuriat 

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
La prochaine news arrive très vite !