fbpx
Création d’entreprise : comment réaliser un prévisionnel financier ?

Le document est devenu la bête noire des entrepreneurs, qui en ont pourtant besoin pour construire leur business plan. Entre les données à analyser et les opérations de calcul propres à chaque tableau, l’exercice est complexe. Nous vous proposons quelques tuyaux pour que vous puissiez vous y retrouver.

Sommaire :

  1. Un outil de gestion et de prévisions
  2. Les éléments incontournables pour la création de votre dossier
    A. Le compte de résultat
    B. Les soldes intermédiaires de gestion
    C. Le plan de financement
    D. Le plan de trésorerie
    E. Le bilan
    F. Le besoin en fonds de roulement (BFR)
  3. Les interfaces pour construire votre prévisionnel
  4. Qu’avons-nous appris ?

Un outil de gestion et de prévisions

Lors d’une création ou reprise d’entreprise, il est fondamental de rédiger son prévisionnel, qui constitue en quelque sorte le volet financier du business plan. Constitué de plusieurs tableaux financiers, ce prévisionnel permet d’anticiper les entrées/sorties d’argent de la société et d’évaluer la rentabilité de cette dernière.

Avec cet outil, l’entrepreneur est en mesure de présenter les résultats attendus au cours des trois premières années de l’entreprise. La préparation du dossier permet également au créateur de structurer son projet et de préciser ses hypothèses. Les entrepreneurs pourront en outre se servir du prévisionnel financier pour évaluer les besoins en matière de financement (et le montant) et persuader les investisseurs d’entrer au capital de l’entreprise.

Au final, le prévisionnel financier représente pour l’entrepreneur un formidable outil de gestion et de prévisions pour son projet de création d’entreprise. Le résultat de l’étude peut même l’alerter sur l’absence de perspectives financières pour son projet. L’entrepreneur pourra alors faire le choix de le remanier (ou de l’abandonner).

Les éléments incontournables pour la création de votre dossier

On ne construit pas un prévisionnel financier en cinq minutes montre en main… Vous devrez ainsi rassembler et analyser de nombreuses données pour mettre en forme vos tableaux et rédiger les sous-parties de votre dossier : compte de résultat, plan de financement et plan trésorerie, soldes intermédiaires de gestion, bilan et calcul du besoin en fonds de roulement (BFR).

L’exercice, qui nécessite notamment quelques notions en comptabilité, peut faire peur aux jeunes entrepreneurs. Les hypothèses avancées doivent être réalistes (et crédibles). Il est donc capital de faire appel à un expert-comptable ou à un conseiller pour analyser vos tableaux et vérifier le « brouillon » de votre prévisionnel.

Avant d’en arriver là, nous pouvons vous donner un aperçu des éléments nécessaires à la création de votre dossier. Ainsi, après avoir établi votre chiffre d’affaires prévisionnel grâce à votre étude de marché et fait le calcul de vos dépenses, vous devrez remplir les tableaux/documents présentés ci-dessous.

Le compte de résultat

Le compte de résultat présente les recettes et dépenses de votre entreprise, pour une période fixée entre 1 et 3 ans et fait apparaitre le déficit ou le bénéfice. Notez que vous ne pourrez inscrire ces éléments qu’après avoir fixé vos objectifs de vente et évalué vos dépenses stratégiques. En cas d’absence de bénéfices après trois années, il est nécessaire de vous poser les bonnes questions et éventuellement de revoir votre projet.

Les soldes intermédiaires de gestion

Le compte de résultat permet lui aussi d’étudier le résultat de l’entreprise au moyen de différents indicateurs :

  • résultat d’exploitation
  • valeur ajoutée
  • résultat courant avant impôt
  • excédent brut d’exploitation*
  • marge commerciale
  • résultat exceptionnel et résultat net.

*L’excédent brut d’exploitation (EBE) permet de déterminer la richesse dégagée par une société à l’aide de son système de production de valeur. Si cet indicateur est négatif, l’activité n’est pas rentable.

Pour calculer chacun de ces indicateurs, vous pouvez vous rendre sur la plateforme CCI Business Builder, qui détaille chaque opération (entre les additions et les soustractions, vous verrez qu’il y a un peu de travail !).

Le plan de financement

Lors d’une création d’entreprise, vous devez également prévoir un plan de financement. Le document vous permettra de répondre à trois questions : quels sont les capitaux à prévoir pour le démarrage de votre activité ? De quelle façon allez-vous les réunir ? Qui sont les personnes que vous solliciterez en priorité (banque, investisseurs) ?

Le plan de trésorerie

Cette étude vous offre la possibilité de déterminer vos recettes et dépenses mensuelles et leur évolution au fil des semaines. La plupart des entreprises ont une activité cyclique, avec des hauts et des bas, vous devez donc identifier les périodes de ralentissement et trouver un plan pour pallier la baisse de recettes.

Le bilan

Cette partie de votre prévisionnel financier vous permet de dresser un état des lieux du patrimoine de la société, avec quelques précisions sur les ressources qui vous permettent de vous procurer ce dernier. L’objectif du bilan : démontrer la pertinence de vos investissements par rapport à votre activité.

Le besoin en fonds de roulement (BFR)

Il s’agit ici d’évaluer le montant nécessaire pour garantir pour les dépenses de la société (salaires, couts fixes de fonctionnement, etc…), avant la vente de vos produits/services.

Vous l’aurez compris, la rédaction de ce dossier est très technique et le créateur qui n’a pas de notion de comptabilité doit souvent solliciter une aide extérieure pour le rédiger. En outre, il faut éviter certains pièges :

  • Rédiger des prévisions irréalistes. Il convient notamment de rester « raisonnable » pour le calcul du chiffre d’affaires prévisionnel.
  • Sous estimer les dépenses destinées au marketing, pour faire connaître l’entreprise.
  • Ne pas penser aux prévisions d’embauche pour gérer l’activité. Sans oublier le montant des salaires.
  • Penser que vous pouvez vous occuper de la gestion de votre comptabilité de A à Z. Encore une fois, il peut être judicieux de faire appel à un expert-comptable pour ne pas oublier certains éléments capitaux et être sûr de ne pas faire d’erreur.

La chance n’est pas un business model !
Découvrez 30 Business Model Innovants pour vous inspirer.

Oh non… Ce formulaire n’existe pas. Retournez à la page pour gérer les formulaires et sélectionnez une formulaire différente.

Les interfaces pour construire votre prévisionnel

Nous vous proposons une petite sélection d’outils en ligne qui vous guideront, étape par étape, dans l’élaboration de vos tableaux.

 

Fisy

Labellisé par le réseau Entreprendre, l’outil gratuit de prévisions financières de l’incubateur Crealys est très simple à utiliser. Après avoir rentré tous les éléments (investissements, trésorerie, charges externes…), vous pourrez tester vos hypothèses, évaluer la rentabilité du projet et obtenir des prévisions sur vos besoins en trésorerie. L’outil permet au créateur de générer automatiquement ses documents (compte de résultat, plans de trésorerie et de financement et bilan). Il pourra les exporter directement dans son business plan.

Mon prévisionnel en ligne

Développée par le site web Le Coin des entrepreneurs, l’application vous permet de rédiger entièrement et gratuitement votre prévisionnel financier, après inscription sur la plateforme. Vous pourrez ainsi générer et télécharger chaque tableau en format PDF. En outre, il est possible de contacter les partenaires de la plateforme pour bénéficier d’un accompagnement.

The business plan shop

Le site vous propose aussi de préparer votre dossier en ligne. Vous pourrez inclure de nombreux éléments dans votre prévisionnel (frais fixes et variables, fonds propres, stocks…) et obtenir, au choix, des données annuelles ou mensuelles. À noter que le site propose un essai gratuit d’une durée de 7 jours.

Qu’avons-nous appris ?

  • Le prévisionnel financier est indispensable lors d’une création d’entreprise. Il permet notamment d’évaluer la rentabilité de l’entreprise et de s’assurer d’un certain équilibre financier. Le dossier comprend bon nombre d’éléments/tableaux : compte de résultat ; soldes intermédiaires de gestion ; plan de financement ; plan de trésorerie ; bilan ; besoin en fonds de roulement (BFR).
  • Il est compliqué de se lancer en solo dans la rédaction d’un tel document, qui exige de rester réaliste et de posséder quelques notions en finance/comptabilité. Un conseiller ou un expert-comptable sera en mesure de corriger et compléter votre étude financière.
  • Vous pouvez faire le choix de vous tourner vers une solution en ligne pour rédiger votre prévisionnel et générer facilement vos tableaux financiers.