Accueil                 A propos                Confidentialité                 Blog                 Contact

profil d'entrepreneur

Porteur de projet, quel profil d’entrepreneur êtes-vous ?

Il n’existe pas un modèle type de porteurs de projets. Les profils sont divers et vont influencer l’approche que le créateur aura du développement de son entreprise. Semblant anodin, le travail de recherche autour des profils de l’entrepreneur est très important car il permet de créer des repères dans certains mécanismes de travail et de création. Mais quels sont ces profils ? Et qu’est-ce qui influence un créateur d’entreprise ?

Définition

Être porteur de projet, c’est se lancer dans la création, le développement et/ou la reprise d’un business. En créant son emploi, l’entrepreneur s’intègre dans une économie à l’aide d’une proposition de produits et/ou services.

Selon le modèle Shapero (1975), le créateur d’entreprise se définit selon quatre variables :

  • Psychologique : cette variable détermine la capacité de l’entrepreneur à passer à l’action et se construit autour de ses motivations et ses attitudes.
  • De situation : il s’agit des éléments qui constituent le contexte de l’entrepreneur. Tant d’un point de vue positif (rencontre d’un réseau fort, découverte d’un nouveau produit) que négatif (situation financière instable, déménagement forcé, etc.)
  • Sociologique : le porteur de projet va être influencé par la culture entrepreneuriale qu’il a connue au cours de sa vie. La famille, la condition sociale, ses parcours professionnels vont ainsi avoir un impact.
  • Économique : relative à la faisabilité de l’acte, cette variable comprend l’ensemble des ressources auxquelles va avoir accès l’entrepreneur.

À ces variables, Belley rajoute en 1989 la notion d’opportunité. Le créateur des entreprises de demain se forge alors autour de la combinaison de ces facteurs psychologiques, de situation, de faisabilité, de crédibilité et l’opportunité.

Les profils

Les profils sont aussi variés qu’il y a d’individus sur la planète. Chacun va se targuer d’une expérience, d’un parcours, de compétences différentes qui, combinés, formeront un porteur de projet. Si, bien évidemment, l’entrepreneur ne perd pas l’unicité que lui procurent son histoire et sa personnalité, il existe divers modèles permettant d’appréhender des types de profils particuliers.

PIC et CAP

Dans cet article, nous souhaitions faire un point sur les profils PIC et CAP, définis par Pierre André Julie et Michel Marschesnay.

Ce modèle met en avant des profils de porteurs de projets motivés par trois axes socio-économiques : la pérennité, l’indépendance et la croissance. En fonction des profils, deux grandes logiques d’actions émergent.

  • Le profil PIC

Aussi qualifié d’ « entrepreneur expert », ce profil fait référence au porteur de projet dont la volonté première est d’exercer son métier, avant même de penser aux problématiques d’organisation. Dans l’ordre d’intérêt : Pérennité, Indépendance, Croissance. Le profil PIC dispose d’un réel soucis de réalisation à travers son activité. Un tel profil va reconnaître son confort dans l’auto financement et dans une structure de taille souvent modérée. Il présente également souvent un fort attachement à un territoire.

  • Le profil CAP

Cet « entrepreneur-développeur » dispose d’une hiérarchisation des buts inversée comparé au profil PIC : Croissance, Autonomie, Pérennité. Contrairement au PIC, qui va subvenir à ses besoins via les revenus générés par son activité, le profil CAP dirige les profits pour avant tout financer la croissance. Son activité est généralement très peu tournée autour de sa technique, mais d’une vision et d’une stratégie. Il va par exemple être souvent très actif sur le plan commercial. Le travail du réseau est important pour lui et s’associer ne lui fait pas peur.

Ces profils restent des cadres très généraux qui ne doivent pas supplanter toutes les caractéristiques personnelles qui donnent sa valeur à un porteur de projet. Il n’y pas un profil de bon entrepreneur. Il existe seulement diverses caractéristiques qu’il est important de connaître afin d’en retirer certains mécanismes.

Déterminer des profils, pourquoi ?

Il existe trois grands enjeux à comprendre les profils entrepreneur :

  • Pour le créateur d’entreprise, se comprendre soi-même est bénéfique pour se diriger vers ses aspirations, mais aussi comprendre ses freins.
  • Pour les structures d’accompagnement, car elles doivent pouvoir être en mesure de fournir une formation et une formule d’aides personnalisées selon les entrepreneurs.
  • Pour les structures de financement, car elles doivent pouvoir comprendre les mécanismes entrepreneuriaux des personnes avec qui elles vont possiblement s’associer.

Les mythes de l’entrepreneur

1) Un projet mérite une grande idée.

Devenir un porteur de projet ce n’est pas obligatoirement être visionnaire. Les jeunes entreprises en création doivent s’adapter, savoir pivoter : tout ne se mise pas sur une idée.

2) Le porteur de projet aime le risque.

Le risque n’est pas positif. Le porteur de projet ne doit pas aimer le risque, mais le contrôler.

3) Le porteur de projet est un expert en prévision.

L’entrepreneur ne prédit pas l’avenir ; son objectif est de l’estimer afin de gérer les réalités plutôt que les prédictions.

4) Le porteur de projet a des aptitudes exceptionnelles.

L’image récurrente de l’entrepreneur se forge autour de grands noms tels que Steve Jobbs, Bill Gates, Jeff Bezos … Tous affublés d’aptitudes incroyables. Il s’agit d’exemples rares qui ne résument pas le profil d’un bon entrepreneur.

5) Le porteur de projet réussit seul.

Personne n’est doté de toutes les qualités… Il est nécessaire de chercher la complémentarité pour porter un projet que cela soit à travers des associés, des partenaires un accompagnement…

Révélez votre talent d’entrepreneur !

Vous caresser secrètement des rêves d’entrepreneuriat et de création d’entreprise ? Vous avez envie de vous lancer dans la réalisation d’une idée ou d’un projet qui vous tient à cœur ? Vous avez toutes les bonnes raisons de penser que votre idée à de la valeur. Retrouvez sur cette page un récapitulatif de ce que signifie « Devenir entrepreneur » et plongez-vous dans l’aventure entrepreneuriale en validant une à une vos hypothèses et en confirmant votre marché.

Travailler son profil

Savoir présenter son profil est primordial car, pour le plus grand nombre, la démarche entrepreneuriale est vue comme une aventure humaine. L’idée importe parfois peu tant que le porteur de projet sait donner du sens à ces motivations.

Pour pouvoir convaincre avec son profil, il faut savoir présenter :

  • Ses compétences : quelles sont ses forces ? Les points à améliorer ? Ceux ou un besoin de complémentarité est nécessaire ? Dans le détail des compétences, il faut savoir être précis. Mettre en avant une réelle technicité vaut mieux que de se prévaloir de multiples talents peu fondés. Ne jamais confondre qualité et compétence.
  • Les motivations et les valeurs : savoir exposer ses motivations est un élément clé. Cela va signer l’adéquation individu-projet énormément recherchée par ceux qui vont étudier des profils d’entrepreneur.

Dans cette démarche, il ne faut pas hésiter à suivre un accompagnement ou une formation sur le sujet pour réellement optimiser sa présentation.

Les solutions d’accompagnement pour les jeunes entrepreneurs qui développent leur start-up sont nombreuses et les incubateurs attirent de plus en plus de dirigeants, pourquoi et comment candidater ? Ici, nous vous partageons nos conseils pour un dossier « béton » qui retiendra toute l’attention de votre jury et vous permettra peut-être d’intégrer l’incubateur de votre choix.

Si candidater à un incubateur est ouvert à tous, l’intégrer en revanche demande une candidature profondément préparée et réfléchie. Une candidature se prépare avec attention, tant pour le dossier que pour le pitch, alors comment mettre toutes les chances de votre côté ?

Devenir entrepreneur n’est pas chose facile et l’administratif ne rend pas l’aventure plus simple. Facteur de réussite, l’accompagnement en plus d’aider à se développer soi-même en tant qu’entrepreneur permet de se former et d’avancer sur la globalité de son projet. Découvrez les ficelles de l’accompagnement des entrepreneurs & startup !

Qu’avons-nous appris ?

  • Des variables internes (psychologique, sociologiques, contextuelles, économiques) et externes (opportunités) forgent l’entrepreneur.
  • Un profil de créateur d’entreprises devient une information clé pour les structures d’aides à l’entrepreneur (accompagnement ou financement)
  • Les informations concernant les profils entrepreneuriaux restent générales ; elles permettent seulement d’identifier des tendances qui sont des aides à la compréhension de certains mécanismes d’actions.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Nous n’écrivons pas souvent, vous ne recevrez que nos plus belles pièces de contenu pour faire avancer votre projet.