fbpx
Rejoindre un réseau d’entrepreneurs pour sortir de l’isolement

Il est essentiel de ne pas rester seul(e) dans cette grande aventure que représente l’entrepreneuriat. D’où l’intérêt pour une startup de rejoindre rapidement un réseau d’entrepreneurs, afin d’échanger avec d’autres professionnels et de mettre son projet sur les bons rails.

Sommaire :

  1. Des rencontres décisives pour développer votre activité
  2. Les clubs les plus prisés
  3. Qu’avons-nous appris ?

Des rencontres décisives pour développer votre activité

Les statistiques parlent d’elles-mêmes : en France, 25 % du chiffre d’affaires d’une entreprise de moins de 10 salariés (TPE) provient de son réseau. Du côté des indépendants, la barre des 70 % peut même être franchie (source : bpifrance). D’où la nécessité de bien s’entourer dans le cadre de son projet de création !

En décidant de rejoindre un club ou un réseau d’entrepreneurs, vous pourrez d’abord bénéficier de l’expérience des membres de la communauté, qui ont parfois dû surmonter les mêmes obstacles que vous. Quel que soit leur secteur d’activité, le simple fait d’échanger quelques minutes avec eux peut vous permettre de rester motivé(e) et de gagner un temps précieux en matière de gestion de projet et de recherche de financements. Ces temps d’échange avec la communauté offrent également l’occasion de suivre l’actualité de son secteur (législation, réformes en cours, opportunités…).

Les réseaux constituent surtout un bon moyen d’échanger conseils et contacts et de trouver les bons interlocuteurs pour la création et le développement de votre business. Si l’offre de votre entreprise s’adresse exclusivement à des professionnels, vous pourriez bien y trouver quelques clients ! Autre avantage des réseaux, et non des moindres : vous aurez également parfois la possibilité de mutualiser certaines ressources, qu’elles soient humaines ou financières (un local partagé, par exemple).

Réunions, conférences, formations… Les réseaux d’entrepreneurs ne se contentent pas de mettre en relation les créateurs d’entreprises pour qu’ils puissent partager leur expérience. Les clubs offrent également à leurs membres de multiples services pour élargir leur vision, développer leurs compétences et trouver des leviers de croissance dans leur secteur.

Les clubs les plus prisés

On compte aujourd’hui plus de 10 000 clubs d’entrepreneurs en France. Vous pouvez commencer votre recherche en contactant la CCI (chambre de commerce et d’industrie) ou la CMA (chambre de métiers et de l’artisanat) de votre zone géographique. Ces structures pourront facilement vous dresser la liste des clubs de votre département/région. Pensez également à consulter l’annuaire du site Place des réseaux, qui recense tous les clubs installés en France. Vous pourrez effectuer vos recherches en fonction de votre secteur. Bon à savoir : selon la taille de votre entreprise, les tarifs d’entrée d’un club peuvent varier (de quelques centaines à plusieurs milliers d’euros).

Nous vous proposons ci-dessous quelques réseaux d’entrepreneurs connus (et reconnus). Certains clubs seront plus adaptés à vos besoins. Tout dépend de ce que vous recherchez. Un accompagnement dans le cadre d’une création de startup ? Des conseils pour un développement à l’international pour une entreprise en pleine croissance ?

  • Femmes chefs d’entreprises. À l’instar de Force Femmes ou Action’elles, l’association fait partie des réseaux réservés aux femmes entrepreneurs. La structure n’est pas uniquement un espace de partage d’expérience et de conseils entre membres. L’association met aussi l’accent sur le développement personnel/professionnel et propose un accompagnement aux membres de la communauté pour la croissance de leur entreprise.
  • Centre des** **jeunes dirigeants d’entreprise (CJD). Destiné à chaque entrepreneur de moins de 45 ans, le réseau propose notamment à ses membres de suivre des formations dans différents domaines (analyse financière, business plan…).
  • Réseau entreprendre. Outre le développement d’ETI (entreprises de taille intermédiaire) et de PME, le réseau s’intéresse particulièrement à la création d’emplois. Des chefs d’entreprises bénévoles proposent conseils et accompagnement, pour que chaque entrepreneur de la communauté puisse réaliser son projet professionnel.
  • Moovjee. Le réseau accompagne les jeunes entrepreneurs âgés de 18 à 30 ans, afin de les épauler dans leur projet de création ou reprise d’entreprise.
  • Business network international. Dirigeants, salariés… Tous les professionnels peuvent rejoindre BNI France. Les membres du réseau se retrouvent chaque semaine pendant deux heures afin d’échanger leurs points de vue. Un véritable travail en équipe qui peut permettre aux jeunes entrepreneurs de dénicher les futurs partenaires de leur entreprise.
  • Initiative France. Le réseau aide notamment les créateurs à trouver des financements pour leur projet professionnel, quelle que soit la taille de l’entreprise. Les membres peuvent également obtenir un prêt d’honneur, dont la somme peut atteindre plusieurs milliers d’euros.

Vous pouvez aussi vous pencher sur ces réseaux :

Comité Richelieu ; France Active ; Club des entrepreneurs du numérique ; BGE – Création & reprise d’entreprise ; Association Progrès du management ; Croissance Plus ; Esprits d’entreprises

Pensez également à vous rendre aux apéros entrepreneurs ou aux soirées networking avec votre carte de visite. De nombreux rendez-vous de ce genre sont organisés en France pour que vous puissiez rencontrer d’autres créateurs et dirigeants.

N’hésitez pas enfin à utiliser les réseaux sociaux professionnels comme LinkedIn pour multiplier les contacts et suivre l’actualité de votre secteur. Un peu moins connu, Shapr est un réseau social professionnel qui peut également vous intéresser. Selon le secteur dans lequel vous évoluez, l’application de networking vous proposera chaque jour des profils différents. S’il y a match, il sera alors possible de fixer un rendez-vous avec les professionnels sélectionnés, d’échanger sur vos pratiques, et pourquoi pas, de démarrer un partenariat.

Qu’avons-nous appris ?

  • En rejoignant un club ou un réseau d’entrepreneurs, vous pourrez échanger quelques conseils avec les membres de votre communauté, partager votre expérience, suivre l’actualité de votre secteur d’activité et remplir votre carnet d’adresses ! Ces nouveaux contacts vous seront précieux pour trouver de nouveaux partenaires ou clients.
  • Outre les traditionnels temps d’échange, les réseaux d’entrepreneurs proposent aussi de nombreux services aux créateurs d’entreprises : formations, accompagnement…
  • Il existe plus de 10 000 clubs d’entrepreneurs en France. Choisissez bien vos réseaux, en fonction de votre secteur d’activité et de la maturité de votre entreprise. Sachez que les tarifs d’entrée peuvent être très variés (de plusieurs centaines d’euros à quelques milliers d’euros, selon la taille des entreprises).
  • Les réseaux sociaux professionnels comme LinkedIn ou Shapr représentent un formidable outil pour rencontrer d’autres dirigeants ou professionnels et nouer des relations durables.